L'EAU VIVE

Videos

La formation à la progression en eau vive.

 

 

DEUX OBJECTIFS :

-1) pouvoir gérer sa progression en sécurité dans un canyon à fort débit (200 à 300 l/secondes).


REMARQUE IMPORTANTE :


(si on évalue un tel débit à l'entrée du canyon on doit bien sur renoncer. Il est bien clair que les débits que l'on peut accompagner sans risques dans des VRAIS canyons : fort encaissement, rétrécissements de moins d'un m de large, marmites profondes, toboggans inclinés , verticales arrosées, se comptent en dizaine de l/s, de 10l/s à 100 l/s.).
Si on est confronté à un débit de 200 à, 300 l/s c'est que l'on a fait une erreur en amont : mauvaise évaluation du débit à l'entrée, on croyait que la pluie allait s'arrêter et en réalité plus on progresse et plus il pleut, on a pas pris la météo ou la météo s'est trompée et une bonne averse d'orage nous a bien fait monter le débit, etc..
Un tel débit est dangereux certes mais il faut néanmoins continuer pour faire sortir le groupe.
Cela n'est pas un problème si :
-on sait anticiper , repérer et négocier les mouvements d'eau dangereux.
-si on a les solutions techniques pour les contourner si l'on juge qu'il est trop dangereux se mettre à l'eau.

-2) traverser une grosse rivière ou se jette le canyon, barrant le retour aux voitures.


Il y a donc 2 étapes dans la formation à l'eau vive en stage canyon :


· COMMENT PROGRESSER DANS UN CANYON QUAND LE DÉBIT EST DEVENU DANGEREUX
· COMMENT TRAVERSER UNE RIVIÈRE LARGE A FORT DÉBIT SITUÉE A LA SORTIE DU CANYON


1) -la 1ere étape demande de se mettre réellement en situation avec un cadre qui connaît TRÈS BIEN LE SITE , parcours d'un canyon très aquatique avec un fort débit (200 à 500 l/s, tout dépend de sa largeur), susceptible de comporter le jour de la formation des VRAIS mouvements d'eau dangereux.
2) -la 2eme étape demande de trouver un parcours de nage en eau vive (portion de rivière de classe 3 ou 4 canoe kayak avec un débit de 1 à 15 m3/s. tout dépend aussi de la largeur du site. ATTENTION, là on n'est plus dans un canyon.
Il est souvent difficile de trouver à proximité du lieu de stage une rivière avec un débit suffisant (IL NE DOIT PAS ÊTRE POSSIBLE DE TRAVERSER LA RIVIÈRE A PIED) et comportant un rétrécissement pouvant générer des mouvements d'eau intéressants et suffisamment puissants.
Il peut être intéressant d'avoir recours à l'aide d'un BE kayak local qui trouvera l'endroit et qui saura très bien gérer la sécurité sur le site.

Qualités d'un bon parcours d'apprentissage en eau vive :


-Grosse veine d'eau.
-Obstacles (rochers ) créant des mouvements d'eau (contre, drossage, rappel)
-Pas de risque de se blesser sur le fond (rochers, ferrailles)
-De l'espace pour circuler sur les cotés.
-Zone calme en fin de parcours

HAUT DE PAGE