LES CORDES

Retour aux Tests

LES TYPES DE CORDES

Il existe deux types de cordes:

TYPE A : corde à utiliser en secours

TYPE B : corde de diametre et de résistance plus faible que celles de type A, requérant d'avantage de précautions et d'attention pendant l'utilisation.

Stockage et durée de vie
Un environnement frais, noir, sec et inerte, permet aux cordes de conserver leurs caractéristiques d’origine.
La durée moyenne de vie d’une corde est de :
- 3 mois à 1 an en utilisation intensive
- 2 à 3 ans en utilisation moyenne
- 4 à 5 ans en utilisation occasionnelle.
Dans tous les cas, le temps d’utilisation ne doit jamais excéder 5 ans. Le temps de stockage et d’utilisation cumulés ne doivent en aucune manière dépasser 10 ans.
A noter, qu’une corde peut subir un dommage irréparable à sa première utilisation.

 

CORDES FLOTTANTES POLYPROPYLENE

-1) Actuellement une corde flottante est inutilisable en canyon !

Pourquoi ? Parce qu'il n'est pas clairement libellé que la corde peut être utilisée en simple (or l'utilisation sur 1 brin est le domaine d'utilisation principal en canyon, nous dirons 95% DES CAS).
Notons qu'à l'heure actuelle, concernant la corde canyon flottante (âme polypropylène), dans les catalogues figure toujours l'inscription : Utilisation en double. Ceci bien sûr à cause de son défaut de résistance par rapport à une corde tout nylon. (1600daN en 10 m/m au lieu de 2100daN en 9 m/m pour une corde tout nylon, cette dernière étant évidemment vis à vis des normes C.E. utilisable en simple).
Conclusion (et 1ère contradiction) : au nom de la résistance il faut l'utiliser en double, ce qui est contraire aux principes élémentaires de sécurité en condition aquatique ou nous progressons obligatoirement en simple : Cela la rend donc inutilisable en canyon.


(2ème contradiction) : Exiger que la corde canyon soit flottante est peut être une fausse bonne idée :

-a) Vis à vis de son utilisation: cela pourrait conforter les utilisateurs dans l'idée que
La corde peut être balancée et utilisée dans l'eau (cause de la plupart des accidents en canyon). C'est l'inverse que nous enseignons dans les stages ! Dans tous les cas de figure, nous sommes amenés pour des raisons de sécurité, à mettre en œuvre des manipulations pour ne jamais mettre les cordes dans l'eau. Donc pour cela, les cordes n'ont peut être pas besoin de flotter.
De toutes façons le fait de rendre la corde flottante n'empêcherait pas les gens de s'emmêler les jambes dedans en bas du rappel quand ils balancent trop de corde dans la vasque

-b) Vis à vis de ses qualités : Cela nous priverait (sachant que les normes CE feront référence ou jurisprudence dans le domaine de la responsabilité des cadres fédéraux et des professionnels en cas d'accident) de la possibilité d'utiliser les cordes spéléos qui se sont jusque là toujours montrées plus adaptées au canyon que la corde flottante,( très fragile à l'abrasion, glissement de gaine important, grossissement important du diamètre à l'utilisation par peluchage, gaine devenant lâche, se gorgeant d'eau), testée dans tous les stages de formation de cadres et qui à réussi à faire l'unanimité contre elle. De plus cette corde est dangereuse si elle n'est pas utilisée mouillée, à sec elle se dégrade très vite par échauffement au fil des passages.
Dans les cordes commercialisées " canyon ", je ferai une exception pour la Joanny 9m/m, très résistante à l'abrasion, gaine très serrée, se chargeant très peu d'eau, (non flottante), qui a une longévité supérieure à toutes les autres, et qui est finalement conçue comme une corde spéléo. Avis unanime dans tous les stages, ce qui confirme le début du présent paragraphe.
Finalement l'avantage illusoire d'avoir une corde flottante au nom de la sécurité est assorti d'un grand nombre d'inconvénients bien réels vis à vis de la sécurité elle même.

-3) Marquage de la corde aux 2 extrémités, à condition qu'il s'agisse bien de bandelettes souples, (pas de rigidité de la corde à ses extrémités, sinon risque de coincement dans le maillon rapide au rappel de corde).

Conclusion : " Il ne faut quand même pas jeter le bébé avec l'eau du bain ", pour l'instant il faut reconnaître à la corde flottante quelques avantages :
-elle est UN PEU plus légère.
-du sommet d'une cascade, on peut la voir flotter à la surface d'un bassin (calme), ce qui peut faciliter le réglage de la corde au ras de l'eau.
Quand les fabricants pourront nous fabriquer une corde flottante :
-utilisable en simple dans les normes CE.
-aussi résistante à la rupture et à l'abrasion que la statique spéléo.
On pourra reconsidérer tout cela.

Dernières nouvelles : les derniers tests de résistance chez PETZL ont confirmé nos craintes : les efforts à la rupture de cette corde sont anormalement bas (520 kg) pour une corde de diamètre 10 un peu usée, c'est la plus de la moitié MOINS qu'une statique spéléo de diamètre 9(1200kg).
L'explication pourrait être la suivante :
· Sur une corde tout nylon on considère généralement que la résistance se répartit en : 1/3 pour la gaine, 2/3 pour l'âme
· Sur une corde canyon la gaine nylon est plus résistante que l'âme (manque de solidité du polypropylène). En effet dans les tests de rupture contrairement à la corde tout nylon, c'est l'âme qui casse d'abord. La gaine donc, seule partie solide dans cette corde voit sa résistance diminuer rapidement à cause de l'usure à l'abrasion

Jean Louis GUILLEMAN

HAUT DE PAGE